Accueil » Les requins sont-ils en voie d’extinction ?
Green-Planete requin

Les requins sont-ils en voie d’extinction ?

Le requin est-il un animal dangereux pour l’homme?

Contrairement aux idées, les requins ne sont pas dangereux. La casi-totalité d’entre eux ne sont pas une menace pour l’homme. Seulement 5 sur les 400 espèces existantes sont dangereuses. Le requin blanc, le requin-tigre, le requin-bouledogue sont considérés comme des requins dangereux.

Ces espèces sont la majorité du temps à l’origine des attaques. Seules 25 espèces ont été impliquées au moins une fois dans un accident avec un requin. Vous comprendrez donc qu’il y a un grand écart entre la médiatisation de ces attaques de requins sur des plongeurs ou des personnes en train de nager et la réalité.

De plus, la majorité des attaques ont lieu plus loin du bord, les surfeurs constituent la plupart des cas.

Que mangent les requins

Les requins sont des carnivores, ils se nourrissent principalement d’une large variété de biotopes et de proies bien différents. La plupart des requins s’alimentent de proies vivantes, certains attaquent habituellement des individus sains, d’autres attaquent des animaux malades ou blessés.

D’autres requins se nourrissent sur les cadavres. Les requins chassent des proies de taille comparable à la leur ou même plus petits. Ils consomment des poissons, des crustacés, des mollusques, des cétacés, des tortues, des oiseaux et des serpents de mer, des méduses, des vers, des anémones de mer, des échinodermes et d’autres organismes encore.

La liste comprend aussi de petit organisme comme des copépodes ou du krill. La légende porte à croire que les requins dévorent tout, ce qui est loin de la vérité ! Beaucoup sont des mangeurs opportunistes, ce qui signifie qu’ils sont polyvalents et capables d’utiliser des sources alimentaires diverses, selon les disponibilités.

Combien de requins sont tués chaque année

100.000.000 !! C’est le chiffre avancé par les médias et ONG chaque année depuis les années 1990. Il a été confirmé scientifiquement en 2013 dans la revue Marine Policy, certains s’interrogent sur sa vraie fiabilité.

On arrive alors à environ 100 millions de requin tué chaque année, un chiffre symbolique, qui dans les faits pourrait aller de 65 millions à 273 millions ! Cela dépend de la manière dont les chercheurs prennent en compte les différences de poids entre les espèces et la répartition des espèces dans le nombre de spécimens pêchés.

Combien d’espèces de requins dans le monde

Environ 500 espèces de requin différentes peuplent toutes les mers. Ce prédateur joue un rôle nécessaire dans l’équilibre de la vie océanique. À l’âge adulte, les requins n’ont quasiment pas de prédateurs. C’est simplement l’homme qui représente aujourd’hui leur plus grande menace. Il est urgent de les protéger car leur disparition entraînerait une véritable catastrophe écologique.

Les espèces de requins qui sont en voie de

disparition ?

 

Requin pélagique

Requin pélagique

Le requin-renard pélagique mesure trois mètres et dispose d’une queue aussi longue que son corps. Ce poisson s’en sert pour chasser en mer. Face à un banc de sardines. Il met une telle puissance dans son geste qu’il est a meme d’assommer ou tuer trois proies d’un coup. S’il réussit bien son coup, il peut en étourdir simultanément jusqu’à sept.

Les requins-renards pélagiques sont méconnus de l’Homme. Ils sont souvent confondus avec les autres espèces de requins-renards, toutes victimes de la surpêche excessive. Ce requin est actuellement classé comme une espèce un espèce en voie d’extinction et à ce jour ne figure pas sur la liste des espèces protégées.

Requin blanc

requins blanc dans la mer

Le grand requin blanc est un requin très grand. Il mesure de 4 à 6 mètres pour environ 2 tonnes. Son espérance de vie est entre 23 et 60 ans.

Ses croc sont plates, triangulaires, et peuvent mesurer 7,5 cm. Il possède entre 44 et 52 dents. Le géant requin blanc mange de tout, y compris les autres requins, les phoques, les dauphins , les tortues, les oiseaux et les marins mammifères. Il décide de ce qu’il va manger et il rejette généralement ce qui ne lui convient pas.

Requin-taupe

requin taupe dans la mer

Requin-taupe commun ou Requin marsouin, est une espèce de requins de la famille des Lamnidae, présente sur la Terre depuis 400 millions d’années.

Le corps du requin-taupe est lisse. Ses nageoires sont très courtes et sa nageoire caudale est lunée. On constate une carène marquée sur le pédoncule caudal et une carène secondaire à la base de la nageoire.

Ses longues dents sont très fines et incurvées sans cuspide latérale, et sont percevable même lorsque sa mâchoire est fermée, ce qui lui donne une allure redoutable.

Requin marteau

Requin marteau qui nage

Le requin-marteau est facile à différencier des autres espèces par sa tête comprimée qui le caractérise.Dans la famille des requins-marteaux, la tête présente de légères différences d’une espèce à l’autre.

La caractéristique qui permet de reconnaitre le requin-marteau commun (le seul de sa famille présent dans les eaux canadiennes) des autres espèces de requins-marteaux est l’absence d’échancrure au centre de sa tête. La face de ce requin est blanche, et sa face supérieure est soit gris brunâtre, soit vert olive. Leurs nageoires pectorales sont sombres ou noir. Ses dents sont triangulaires et très lisses.

Requin pélerin

Requin pelerin gueule ouverte

Le requin-pèlerin et le deuxième plus grand poisson du monde, derrière le requin-baleine. Son museau est de forme conique et ses fentes branchiales partent du dos pour atteindre la gorge.

Les structures associées aux branchies sont appelées branchiospines. Ces « peignes »  ressemblent à des énorme poils; ils servent à retenir le plancton lorsque l’eau entre dans la mâchoire pour être ensuite filtrée par les branchies. Sa nageoire possède une carène latérale proéminente. Les dents du pèlerin sont petites et très nombreuses, on en compte une centaine par rangée.

Requin baleine

Requin baleine dans l'eau

Le requin-baleine n’est pas très sociable avec les autres espèce poissons. Ce qui est très étonnant chez le requin-baleine, c’est sa relation avec nous les humains. Il est solitaire avec ses congénères, mais est convivial avec l’homme. Il peut atteindre 20 mètres et peser 34 tonnes.

La partie dorsale de se requin présente plusieurs crêtes longitudinales qui part de sa tête au dos. Sa bouche est énorme et sa taille peut atteindre les 2 mètres. Elle est équipée d’un très grand nombre de dents qui sont réparties sur 300 rangées.

Pourquoi les requins sont ils en voie d’extinction ?

Depuis plusieurs années, le requin est une espèce en voie de disparition. Étant un pilier pour la chaîne alimentaire, son extinction massive aura de forte répercussions sur l’écosystème  d’autant plus que sa maturité sexuelle assez tardive ne lui permet pas de se reproduire rapidement.

le braconnage, La pêche mais également la pollution constituent les facteurs liés à cette disparition.

La pêche irresponsable contre les requins

Requin qui a été péché

Comme son nom l’indique (irresponsable), ce type de pêche ne possède pas d’éthique puisqu’elle consiste à capturer en masse des requins seulement pour prélever les ailerons. Cette pratique très courante s’appelle : le “shark finning” en Asie, il constitue le principal essor de l’économie de leur pays avec 1 kilogramme d’ailerons d’une valeur allant de 350 à 600 euros.

La pêche excessive du requin s’explique également par sa peau pouvant servir à fabriquer des chaussures, son foie de l’huile et ses dents des colliers .

La pêche accessoire qui nuit aux requins 

Contrairement à la pêche irresponsable qui est surtout du braconnage, cette pêche est simplement involontaire principalement liée aux filets maillants trop grands, environ 40 mètres, dans lesquels les requins sont ensuite capturés.

le réchauffement climatique, la pollution mais également les déchets déversés en mer transforment l’environnement du requin et détruit peu à peu l’écosystème marin.

Les actions mises en place pour lutter contre l’extinction des requins

Afin de lutter contre cette extinction d’espèce, plusieurs mesures ont été mises en place :

L’interdiction de la pêche aux ailerons par l’Union Européenne. Les pêcheurs sont ainsi dans l’obligation de montrer les requins dotés de leurs ailerons sans quoi ils devront les relâcher.

Le projet de loi : “Shark Fin Sales Élimination” consiste à interdire l’exportation ainsi que le commerce d’ailerons de requins

Le programme de pêche de la Réunion  instauré en mars 2018 par le Centre Sécurité Requin.

La modification de la législation colombienne  avec la réduction du quota de pêche. Le but de cette mesure est de ralentir le commerce d’ailerons très fréquent en Amérique Latine.

Des Aires Marines Protégées (AMP) ont été mises en place afin d’encourager les pratiques de pêche plus responsables.

Le projet  « Pêche Intelligente” “ Smart Fishing” ou  destiné à lutter contre la pêche intensive

Laisser un commentaire