Accueil » Conséquences des feux de forêt en Australie?
conséquences des incendies sur les koala

Conséquences des feux de forêt en Australie?

Quelles sont les conséquences des feux de forêt sur l’écologie et la biodiversité en Australie

Les conséquences des feux de forêt en Australie auraient brulé plus de 18 millions d’hectares  (2019-2020 à mi-janvier), détruisant plus de 6 000 bâtiments, dont plus de 3 000 logements. En plus des décès humains, des millions d’animaux auraient péri.

On estime qu’un milliard d’animaux, ainsi que des chauves-souris et d’insectes, vont probablement mourir au cours des années à venir en raison de leur perte d’habitat et de sources de nourriture. Cette perte fait partie d’un tableau beaucoup plus vaste où la biodiversité est en déclin rapide.

Nous perdons de plus en plus d’espèces sauvages à une échelle de plus en plus grande sur la planète. Cela a des répercussions sur les écosystèmes pour notre propre production alimentaire mondiale.

La biodiversité mondiale est concentrée dans les forêts : elles abritent plus de 85 % de toutes les espèces terrestres, de plantes et d’insectes. Ainsi, lorsque des hectares de forêts brûlent, la biodiversité dont l’homme dépend pour sa survie, disparaît petit à petit.

Plus d’un million d’espèces sont actuellement menacées. Les phénomènes météorologiques tels que les « méga-feux » deviennent de plus en plus préoccupants pour la survie de nos espèces.

L’impact des feux de forêt sur la Santé publique

En janvier 2020, en raison de l’épaisse fumée et de la pollution de l’air du au feux de foret, des rapports ont indiqué que la ville de Canberra (Australie) a enregistré la pire qualité d’air de toutes les grandes villes du monde. Les feux de forêt produisent une fumée très nocive qui peut causer des décès humain.

Les incendies génèrent tout simplement une pollution atmosphérique sous forme de particules très fines qui menace directement notre santé. la fumée est un mélange de gaz dangereux et de particules qui peuvent irriter nos yeux et notre système respiratoire. Les effets de l’exposition à la fumée et de son inhalation peuvent comprendre l’irritation des yeux ou des troubles plus graves, comme une réduction de la fonction pulmonaire, une exacerbation de l’asthme, des bronchites ou pire la mort prématurée.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les personnes souffrant de maladies cardio-respiratoires ou de maladies chroniques sont particulièrement vulnérables.

Des feux de forêts qui ont des répercussions sur les pays voisins

Conséquences des feux de forêt

La fumée des feux de forêt peut parcourir d’énorme distances. Elle est souvent repoussée dans la stratosphère par la chaleur des feux. La fumée des feux de brousse en Australie a dérivé au Pacifique et pourrait ainsi atteindre l’Antarctique, selon l’Organisation météorologique mondiale (communiqué de presse en anglais).

Cela a entraîné une qualité de l’air dangereuse, et a également affecté la Nouvelle-Zélande et des villes d’Amérique du Sud alors que la fumée a atteint le Chili et l’Argentin.

Les conséquences des feux de forêt sur l’agriculture

Les feux de foret ont brûlé les pâturages, détruit le bétail et rasé des vignobles entier. Leur repousse et reprise seront susceptibles d’ajouter un stress supplémentaire en eau déjà mises à mal par la sécheresse. Les rapports indiquent que l’approvisionnement en produits laitiers d’Australie sera probablement le plus touché, le Victoria et la Nouvelle-Galles, les principaux États producteurs de lait, ayant subi les plus grandes pertes de terres agricoles.

La production de laine, de viande et de miel pourrait également être touchée. Environ 13 % du cheptel ovin national se trouve dans les régions d’Australie qui ont été fortement touchées et 17 % dans des régions partiellement touchées selon Meat & Livestock. Dans son rapport de 2019, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a constaté que le changement climatique a affecté la sécurité alimentaire en raison du réchauffement.

Dans certaines zones arides, l’augmentation de la température et de l’évapotranspiration de la surface terrestre, en interaction avec la variabilité du climat et les activités humaines, ont contribué à la désertification de l’Australie.

Coûts environnementaux : pollution

Il faut savoir que les cendres des incendies en Australie sont parfois déposées dans les cours de récréation des écoles. Elles sont rejetées sur les plages australiennes, les bassins versants et dans les réserves d’eau douce.

Les bassins de captage d’eau potable en Australie sont généralement des zones forestières et sont donc plus vulnérables à la pollution par les feux de brousse. Les cendres des feux de brousse contiennent des nutriments, comme le phosphore et l’azote.

L’augmentation des nutriments peut stimuler la croissance des cyanobactéries, appelées algues bleues. Les cyanobactéries produisent parfois des substances chimiques qui peuvent causer une série de problèmes de qualité de l’eau, notamment un mauvais goût, et parfois des produits chimiques toxiques.

Lors d’un fort incendie, des panaches de fumée et d’autres débris sont transportés par le vent et se dispersent dans tout le pays. Ces vents soufflent au-dessus de l’océan, et y apportent des nutriments excessifs. Lorsque les sols brûlés se déversent dans les ruisseaux ou les rivières, ils fertilisent les plantes aquatiques et les algues.

L’apport supplémentaire de nutriments peut être bénéfique, mais une trop grande quantité peut entraîner une sur-fertilisation des algues. Les mauvaises algues absorbent l’oxygène de l’eau pour se développer et épuisent l’oxygène dissous lorsqu’elles meurent, ce qui peut parfois asphyxier les poissons, les dauphins ou mème les requins ce qui a des effets sur la biodiversité.

De même pour les environnements océaniques, où la fumée a parfois montré son impact négatif sur l’écosystèmes marins. La brume provoquée par les feux de foret records survenus en Indonésie a tué la plupart des récifs coralliens fin des années 1990, selon une étude de la revue Science, la fumée riche en fer s’est répandue sur la côte provoquant une énorme prolifération de plancton. La marée rouge a ainsi asphyxié les récifs coralliens autour des îles Mentawai.

Les feux de forêt : un cercle vicieux pour le climat

incendie Australie kangourou

Les feux de foret ne sont pas seuls responsables par les changements climatiques. Mais leurs conséquences les alimentent. Avant la survenue de cette saison des feux dite « méga-feux » d’Australie de 2019 à 2020, on pensait que les forêts australiennes réabsorbaient tout le carbone rejeté par les feux de brousse qui sévissaient dans le pays.

Cependant, le réchauffement climatique rend les feux de brousse beaucoup plus intenses et plus fréquents. Les feux de brousse de 2019-2020 en Australie ont d’ores et déjà émis 400 mégatonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. C’est autant que la moyenne des émissions de dioxyde de carbone de l’Australie au cours des trois derniers mois. Il s’agit là d’un cercle vicieux climatique très préoccupant.

 

Laisser un commentaire